Virginie Le Pape, autrice jeunesse à Pordic : « La prématurité n’est pas un sujet tabou »

0
64
Toute petite déjà, Virginie Le Pape (ici avec Robin) aimait écrire des textes. Notamment pour les anniversaires de sa sœur et de ses cousins. Et aussi, pour les quarante ans de mariage de ses grands-parents. Elle n’avait pas douze ans. Aujourd’hui, on peut la lire dans le Côtes d’Armor magazine où elle est journaliste. Virginie est aussi rédactrice en chef du Mag’ (35 000 exemplaires), destiné aux collégiens du département. « Un chouette projet. »

Le premier livre de Virginie Le Pape est le fruit d’une expérience personnelle forte : Petit mais costaud est en effet né de sa volonté de verbaliser son parcours et celui de son fils Robin, bébé prématuré, au Centre Hospitalier Yves Le Foll. Un récit poétique empreint de tendresse magnifiquement illustré par Maud Legrand.

« Il manquait sûrement des outils pour aider les parents à aborder ce sujet délicat avec leur enfant prématuré et leur entourage », commence Virginie Le Pape.
Férue d’écriture, « c’est mon dada », la jeune Pordicaise, souhaite alors mettre des mots sur ce qu’elle a vécu avec Robin, qui a tout de même pointé le bout de son nez avec trois bons mois d’avance.
Sa rencontre avec l’association BéBés En Avance est déterminante. Ensemble, elles décident de concevoir un livre « ou, plutôt, un album jeunesse, afin de retracer en douceur les grandes étapes d’un passage en néonatologie avec ses soins, ses petites victoires et ses grands progrès. »
L’équipe se met au travail et rencontre familles et médecins pédiatres. « Cela a permis d’enrichir le récit et d’apporter une indispensable caution médicale. »
Les dessins de Maud Legrand donnent à l’ensemble « une touche délicate qui dédramatise la prématurité sans en éluder les moments difficiles. » Et c’est ainsi que Petit mais costaud voit le jour. Un bel objet qui invite, avec ses questions ouvertes, à un échange interactif parents-enfants. L’album illustré (toujours disponible) connaît d’emblée un beau succès. « Il y avait un besoin, et pas grand-chose sur le sujet à l’époque. » Nous étions alors en 2017.
Depuis deux retirages ont été nécessaires et plus de trois mille exemplaires écoulés au profit de l’association.
« Le fait de partager mon expérience m’a aidée à passer le cap et j’espère que cela a été utile à d’autres parents. »
À sa grande surprise, ce tout premier pas dans le monde de l’édition ne reste pas sans suite. « Ce n’était pas prévu, dit-elle. J’avais en réserve des textes sur de petits moments suspendus de l’enfance qui ont beaucoup plu à Maud. Celle-ci a démarché et trouvé un éditeur. Ensuite, c’est Anne-Sophie Congar, directrice Petite Enfance chez Casterman, qui m’a sollicitée pour écrire sur le développement durable. »
Des ouvrages jeunesse, huit en tout, que lisent avec grand plaisir Robin et son frère Colas. En attendant les suivants.

Les titres :
Petit mais costaud 
(bebesenavance@free.fr)
Les secrets du potager
Ma cabane récup’
La vie secrète de la forêt
Le défi vélo
Les jours de pluie
Chez Papi et Mami
Les vacances à la mer
Les vacances à la campagne, chez Casterman.