Les ateliers d’Alan Eouzan, artisan Chocolatier : Voyage au pays de la gourmandise

0
62
Alan Eouzan (ci-dessus avec Pascal et Marie-Louise et ci-dessous avec Gwenaëlle et Nathalie) est dans le métier depuis une vingtaine d’années. Avec son épouse Marie, ils se disent « en perpétuelle remise en question et en recherche de perfection à travers, notamment, la sélection des meilleurs cacao. » Ils se sont d’ailleurs rendus chez leur fournisseur, au Panama, en mai dernier afin de vérifier la traçabilité, les spécificités en matière de goût et les subtilités de la culture du cacao. Récemment intronisé dans la confrérie Tradition gourmande, Alan Eouzan voit la qualité de son travail reconnu par ses pairs. Alan et Marie sont installés à Paimpol depuis trois ans et à Binic depuis une petite année et demie.

Par ce beau samedi après-midi ensoleillé, ils étaient quatre à s’être donnés rendez-vous à la boutique du chocolatier paimpolais Alan Eouzan afin de participer à un atelier confection tout en saveurs consacré à la fabrication de pralinés et, par là-même, prendre part à un délicieux voyage aux pays de la gourmandise.

Au fil des minutes, les gestes se font plus précis, les élèves d’un jour prennent de l’assurance. Pour Pascal le Paimpolais, longtemps cuisinier et aujourd’hui dans le domaine de l’informatique, c’est certainement un tout petit peu plus facile. D’autant plus qu’il a déjà suivi l’atelier « Chocolat noir » il y a quelques semaines. Lui, il a tenu à assister à cette nouvelle formation par « gourmandise ». Tout simplement.
Tous les quatre, vêtus de tabliers maison, sont particulièrement attentifs aux propos d’Alan Eouzan, artisan chocolatier de renom. Celui-ci, volontiers pédagogue, débute par une présentation des produits. Ainsi, noisettes, cacahuètes, amandes et sarrasin n’ont plus de secrets pour nos apprentis.
Nous voici maintenant aux travaux pratiques, par binôme. Il faut être minutieux, pas question d’à-peu-près. « La confiserie, comme la chocolaterie, demande beaucoup de précision », souligne Alan. On pèse et soupèse alors l’eau et le sucre, quasiment au milligramme près. Ensuite vient la cuisson à 180°, contrôlée par une sonde afin d’obtenir un sirop de qualité. Tout se passe au mieux. Marie-Louise, Gwenaëlle, Nathalie et Pascal peuvent alors ajouter les noisettes torréfiées puis mélanger le tout avant de l’étaler sur un tapis silicone. Le résultat, un praliné mélange de sucre semoule, d’un peu de vanille et de noisettes entières, sera peu après roulé en boule dans une crêpe dentelle. Ultime étape avant la très attendue dégustation qui constitue toujours un moment fort de ces ateliers de trois heures. Nathalie apprécie. « Je suis venue pour le plaisir d’apprendre et l’envie de transmettre à mes enfants. » C’est sûr, le contrat est rempli pour la Lanvollonnaise qui repart, enchantée, avec le fruit de son travail.
« Ce que nous avons fabriqué ici peut très bien être réalisé à la maison, précise Alan Eouzan. Nous n’utilisons que du matériel que les gens peuvent avoir chez eux. »
Ces après-midi d’initiation rencontrent depuis leur création un réel succès. « Nous sommes complets jusqu’en mai, dit encore Alan. Il y a beaucoup de demandes. » Et les places sont limitées à cinq personnes par séance. Par souci de confort d’écoute.

Alan Eouzan
Artisan chocolatier
23, rue Raymond Pellier à Paimpol
02 96 20 63 75
et Z.A, rue des Prés Calans à Binic
02 96 73 64 01
www.chocolateouzan.bzh
eouzanalan@gmail.com