Pour la justice, Saint-Yves a fait des miracles

0
2143
Les avocats viennet en grand nombre pour fêter leur saint patron lors de la procession

Il n’a laissé aucun écrit, n’a prêché aucune croisade, est resté simple prêtre, juge et avocat. Pourtant la ferveur que déclenche encore sa dévotion pour la justice et les pauvres, 700 ans après sa mort, éclipse bien des saints plus célèbres alors, et ignorés depuis.

Prenez un annuaire breton et comptez les Yves. Ils sont innombrables. En 1947, 100.000 personnes sont venues à Tréguier fêter les 600 ans de la canonisation du saint. 100.000 ! Si saint Yves est encore très populaire auprès des croyants et des autres c’est que toute sa vie il fut l’avocat des pauvres. « Il était avocat, mais pas voleur, chose admirable ». Ce commentaire sur Yves Hélory de Kermartin en dit long sur la justice de l’époque. Lui, acceptait de plaider gratuitement et n’épargnait pas les puissants. Il était juge aussi et sa verve autant que son sens de l’équité étaient partout réclamés. Réclamé également comme curé par l’évêque de Tréguier, il accepte mais vend son cheval pour en donner le bénéfice aux pauvres. Il devient si populaire qu’il lui arrive de donner 5 messes par jour en des endroits aussi distants (pour l’époque) que Trédrez, Saint Michel, Tréguier, Trédarzec et Pleumeur.

Le chef de Saint-Yves fend la foule lors du grand pardon de Tréguier
Le chef de Saint-Yves fend la foule lors du grand pardon de Tréguier

Les témoignages lors de son procès en canonisation sont édifiants, tant comme prêtre que comme juriste : injustices réparées, blé ou bois coupés avant terme pour le donner aux indigents. « Il donnait non le surplus mais sa propre part ». Il a même donné son habit de juge, pour la fourrure. Une famille vécut onze ans sous son toit et nombre de « pécheurs invétérés » reconnaissent avoir changé de vie à son contact. Question miracles, plus sujette à caution, Dom Yves ne fait pas non plus dans la demi-mesure : pas moins de 18 résurrections attribuées. La différence avec la légende c’est que les témoignages sont multiples, écrits, attestés. Miracles ou aveuglement d’une foule sous le charme ? A la différence d’un saint Bernard qui prêcha la croisade et persécuta les hérétiques, saint Yves est encore admiré de tous, ceux qui croient au Ciel, comme ceux qui n’y croient pas.