Alain Le Nost, une vie de bohème

0
1966
Alain Le Nost est « Un artiste qui mêle son rêve à sa terre et finit par construire un pays où souffle un vent de légende » selon le critique Charles Le Quintrec

Finalement, Alain Le Nost n’aura poursuivi qu’un seul objectif dans son existence : « peindre et apporter par mes couleurs et sujets de l’évasion, du rêve et de la joie de vivre . » Installé à Paimpol depuis plus de cinquante ans, il poursuit inlassablement son œuvre « essentialiste » et vous invite, cet été, à une joyeuse « Fête de couleur » dans sa galerie de la rue Georges Brassens.

L’œil est pétillant et le sourire malicieux. Alain Le Nost aime visiblement à  recevoir dans sa confortable et vaste galerie Paimpolaise. Et il n’est  jamais avare d’anecdote. On connaît bien sur  les succès de l’artiste, ses nombreuses expositions, sa carrière. Pourtant, les débuts ne furent pas aisés. « Ah, j’en ai mangé de la vache enragé ! » confit-il. Enfant malade des bronches, passionné de dessin, le jeune Guingampais s’est très vite tourné vers un moyen d’expression à sa portée : la peinture. Et il a eu, à 17 ans, une véritable révélation. Du côté de Trébeurden, les lumières de notre Bretagne jouaient, sous ses yeux émerveillés, à métamorphoser le paysage. « Je veux passer ma vie à peindre cela pour le montrer aux autres,» se promet-il alors. Des rencontres déterminantes avec Armand Drouant, célèbre galeriste Parisien et le poète Breton Glenmor  scelleront son destin.  « Glenmor ma pris sous son aile et m’a  organisé des expositions. Il m’a mis sur le cheval et à taper dessus. Quant à Armand Druand, ses conseils ont été décisifs. » Si le succès critique est au rendez-vous, les temps restent extrêmement durs dans la capitale. Les ressources se font rares. Il faut prendre une décision. Nous sommes en 1964. Sa « chance » lui vient d’un cousin qui l’invite à s’installer à Paimpol. Celui qui deviendra « le chantre d’une Bretagne authentique » ne le sait pas encore mais il vient de signer un fameux bail. Son chemin sera dès lors parsemer  « de plus de fleurs que de pierres » et le mènera très loin : à Venise, en Andalousie et aussi jusque dans l’Ouest américain.

Galerie Le Nost
2, rue Georges Brassens
Paimpol
Tél.02 96 20 58 46
www.le-nost.fr
Ouvert Jeudi, Vendredi et samedi de 14h30 à 18h30 ou sur rendez-vous