Édito

0
426

« Sur une fine couche de glace »

Nous avons beaucoup marché ces dernières semaines. Tout d’abord pour tester les balades du Flâneur, mais pas seulement. La défense de la maternité du centre hospitalier de Guingamp et la lutte contre la très controversée réforme des retraites nous ont également fortement mobilisés. Cette dernière, finalement adoptée par un lamentable 49-3, était-elle la priorité du moment ? Pas si sûr. Nos gouvernants ne seraient-il pas mieux inspirés s’ils s’occupaient vraiment des problèmes urgents que sont l’inflation, les déserts médicaux, la déliquescence des services publics ou, encore, les risques de pénurie d’eau à venir ? Sans parler, évidemment, de l’alarmant dérèglement climatique. Le tout récent rapport du GIEC est, en ce sens, très clair et nous parle « d’une alerte rouge pour l’humanité » quand António Guterres, secrétaire général des Nations Unies, souligne avec vigueur que « l’humanité se trouve sur une fine couche de glace et cette glace fond rapidement. »
Le thermomètre n’en finit pas de grimper et nos politiques au pouvoir se concentrent essentiellement sur un hypothétique problème de financement de nos retraites…