Maël-Pestivien et son café-garage

0
1663
Yolande Simon devant son café-garage de Maël-Pestivien.
Yolande Simon derrière son bar en demi-lune.
Yolande Simon derrière son bar en demi-lune.

Le café-tailleur, le café-menuiserie, le café-station service, le café-épicerie, le café-restaurant : le bourg de Maël-Pestivien comptait il y a une petite trentaine d’années sept bistrots. Et chacun avait sa spécialité. Aujourd’hui, le café-garage de Yolande et Camille Simon est le dernier du genre et perpétue en quelque sorte une vieille tradition dans cette commune de plus de 400 habitants. Rencontre.

En cette fin d’après-midi ensoleillée, le bruit de l’atelier du garage Renaut de Camille Simon ne parvient pas à étouffer les conversations du bistrot mitoyen. Comme bien souvent à cette heure-ci, ils sont nombreux, jeunes et moins jeunes, à se presser en demi-cercle autour du bar de Yolande et à y échanger les dernières nouvelles. L’ambiance est bon enfant et, parfois entre deux tournées, les « vannes » fusent. Les absents ont parfois tort de l’être. Comme souvent.
« Ici, il y a deux clientèles, commence celle qui officie depuis plus de quarante ans derrière le comptoir. Celle du matin qui vient chercher son journal et boire un petit café. Et celle du soir composée, entre autres, de célibataires ou de gens seuls. Parfois, il peut y avoir quelques débordements. Mais je les connais tous depuis tellement longtemps que ça se termine toujours au mieux. A cela, il faut bien sûr ajouter le passage des clients du garage et aussi des promeneurs. »
Le café est à proprement parler une activité annexe du garage.
« Les gens viennent faire des réparations de toutes les communes alentour et sont fidèles de génération en génération. Nous avons une réelle notion de service. On fait un peu de tout, du simple au compliqué, » poursuit Yolande.
Et voilà justement Camille : l’homme, de prime abord, paraît peu liant. Mais si vous le branchez mécanique, il peut vous parler avec enthousiasme de sa passion pour le moto-cross, sport qu’il a longtemps pratiqué sur les circuits bretons.
On l’aura compris, ce café-garage est un lieu unique, indispensable.
Et on peut d’autant plus regretter la disparition de bon nombre d’établissements de caractère dans notre région. « Les habitudes ont changé, constate Yolande. A Maël, les cafés ont fermé les uns après les autres et n’ont hélas pas trouvé de repreneurs. »
Et si vous demandez à Yolande si elle envisage de prendre sa retraite prochainement, elle vous répondra dans un bel éclat de rire : « sûrement, mais je ne sais pas quand. »

Garage et café
Le Bourg (Route de Lanrivain)
22 160 Maël-Pestivien
02 96 45 70 75