Carine Losay et Yvon Olivo, vanniers à lantic : Tout est matière à…

0
564
On peut trouver les créations de vannerie de jardin de Carine Losay lors de marchés aux plantes et de différentes manifestations ainsi qu'à la boutique d'artisans de St-Quay-Portrieux Un été sous les arcades. Celles d'Yvon Olivo (paniers, chapeaux, etc) sont à découvrir, également, lors d'événements ou, alors, chez lui à Lantic.

L’humilité, la patience et la rigueur sont, pour Carine Losay et Yvon Olivo, les indispensables qualités pour faire un bon vannier. Car, au final, « c’est toujours la matière qui commande ».

Lantic serait-elle une terre de vanniers ? Tout porte à le croire puisqu’ils sont tout de même deux à tresser l’osier sur cette commune. Deux sur les deux cent cinquante que compte encore la France. Carine Losay et Yvon Olivo, voisins, ont attrapé le virus de l’osier et partagent depuis un bon moment déjà cette même passion. Chacun à sa façon.
Carine a débuté par l’entretien de jardins avant de faire de la vannerie son activité principale. Et c’est au réputé lycée du paysage et de l’horticulture de Fayl-Billot de Lange qu’elle s’est initiée aux ficelles de cet art si délicat.
« Je fais un tout petit peu d’utilitaire mais ma spécialité est plutôt l’ornemental, précise-t-elle. Je travaille beaucoup l’osier vivant. »
Ainsi, elle créé avec minutie et une belle imagination de magnifiques sculptures tourbillonnantes qui trouvent, naturellement, place dans de nombreux jardins et parcs .
« Il y a en ce moment un véritable engouement autour de l’osier vivant ».
Yvon a, quant à lui, appris en regardant les anciens à Châtelaudren dont il est originaire. A force d’observation, le menuisier-ébéniste, aujourd’hui à la retraite, s’y est mis. « Au début, ce que je faisais ne ressemblait à rien » .
A en juger par ses pièces actuelles, il a bien progressé. De plus, il manie les poinçons, serpettes, couteaux et fondoir avec une réelle dextérité. Des outils qu’il fabrique d’ailleurs lui-même, de mémoire.
S’il aime beaucoup l’osier, il lui fait pourtant depuis quelque temps des infidélités. En effet, Yvon vit depuis cinq ans une passion pour le frêne et les techniques ancestrales des Amérindiens du nord du Canada. Il en est du reste devenu l’un des spécialistes.
A tel point, qu’il a récemment reçu la visite d’un jeune Québecois avide d’enrichir ses connaissances sur les dites techniques. C’est dire.

Carine Losay
Au fil de bois
Le moulin de Gernégan
Lantic
06 32 57 64 88
carinelosay.jimdo.com

Yvon Olivo
14, impasse de Pontanio
Lantic
06 43 74 77 34

RVB-2

RVB-5

RVB-4

RVB-3