La moule de Locquémeau tient la corde

0
244

Après la poule de plein air, la moule de pleine mer mérite toutes nos lumières. Plus charnue, délicieuse, bio, elle concurrence sérieusement la moule de bouchot.

Le parc (invisible) de Jean-Yvon Coatanlem est situé dans la baie de Lannion, dans des eaux en permanence brassées et oxygénées. Une qualité maximale qui rend toute purification en bassin superflue.
Ensemencés de mai à septembre, les jeunes naissains se développent sur des cordes reliées à des filières, plusieurs mètres sous la surface. Les moules ainsi libérées de la fluctuation des marées se nourrissent toute la journée.
C’est la raison de leur taille, surtout pour l’espèce locale, la gallo, ou moule de printemps, si large qu’on peut la farcir. L’autre, L’Edulis, ou moule d’été est plus petite mais bien charnue.
Ça marche si bien (200 tonnes annuelles !) qu’un second bateau La Fanchon est venu épauler le Confiance II. Une confiance en l’avenir qui se pique d’éthique, puisque, en plus de la certification bio, Jean-Yvon privilégie les circuits courts.
On peut aussi acheter la pêche du jour (5 kg minimum) sur le port de Locquémeau les mercredis et vendredis entre 16 h et 18 h 30.

Meskler Treger 06 14 76 63 91 www.mouledelocquemeau.fr