Loguivy-de-la-Mer/Ploubazlanec : Dans les pas de l’artiste parisien

0
800

Près de 8 km pour environ 2h00 de balade. Quelques passages délicats. Très bon balisage rouge et blanc (et jaune).

  1. Vous garez votre moyen de locomotion au port de Loguivy-de-la-Mer et vous vous tournez sans trop vous poser de questions vers la chapelle Saint-Ivy et son clocher surmonté d’un poisson. Vous sortez alors du parking et prenez, à droite, la Rue du Château puis, tout de suite à gauche, celle de Gardenn ar Traezh Gwenn. Peu après, c’est à droite et vous vous retrouvez face à un panorama bluffant. L’île de Bréhat est juste là, sur votre droite, à portée de main.
  2. Maintenant, direction Pôle nautique. Là encore le paysage ne vous laissera pas indifférent. Vous suivez le GR 34 (rouge et blanc) jusqu’à un point de vue remarquable sur l’embouchure du Trieux, fleuve côtier de 72 kilomètres qui prend sa source, il faut le savoir, à Kerpert
  3. Vous passez donc le pôle nautique à la flatteuse réputation et prenez peu après sur votre gauche. Parfois, ça grimpe quelque peu.
  4. Vous retrouvez les rives du Trieux et vous découvrez « L’île » (1898), la première des six œuvres du peintre Henri Rivière présentes sur ce circuit. Il s’agit de reproductions, dont certaines sont malheureusement quelque peu abîmées, de lithographies que l’artiste, figure majeure du japonisme en France, a réalisé in situ.
  5. Vous poursuivez votre chemin sur le sentier des douaniers où vous pouvez admirer tour à tour le splendide paysage et les estampes d’Henri Rivière qui ne le sont pas moins.
  6. Maintenant, vous avez le choix. Soit vous suivez le balisage jaune qui vous ramène à Loguivy-de-la-Mer par Le Cleuzit et Lann ar Veïn en abandonnant Le Trieux, soit vous faîtes demi-tour et reprenez dans l’autre sens afin de profiter encore et encore des couleurs toujours changeantes qu’offre ce GR 34 jamais décevant.