Aménagement et revitalisation à Plélo : Renforcer la centralité du bourg

0
313
Jérémy Meuro se félicite de la récente création d'une épicerie solidaire Épi service, initiée par Patrick Brigant adjoint, notamment, au développement économique et de nombreux habitants de la commune. Tout comme il aime à rappeler le nombre d'associations de Plélo. « Il y en a cinquante-deux, dont quatre à plus de trois cents licenciés ! »

Dans les prochains mois, la physionomie de Plélo va radicalement changer. Les études sont en cours et le cabinet d’architecte recruté avec la volonté affichée de donner une véritable identité à cette commune de près de 3 400 habitants. Renforcer la centralité du bourg sera l’un des axes forts des travaux à venir.

La revitalisation du bourg est sans conteste le grand projet du mandat de l’équipe municipale plélotine et de son maire, Jérémy Meuro, arrivés aux affaires lors des dernières élections. Ils l’avaient annoncée au cours de la campagne électorale et, aujourd’hui, la phase de concertation est terminée.
Ainsi, les enjeux et objectifs à court et moyen termes ont-ils pu être définis par l’Agence Départementale d’Appui aux Collectivités et le CAUE 22.
« Notre réflexion se veut globale, commence Jérémy Meuro. Nous n’avons pas souhaité y aller par petites touches, ici ou là, mais avoir une vue d’ensemble. »
L’Atelier Iris Chervet, cabinet parisien qui traite d’architecture, d’urbanisme et de paysage, sera chargé de conduire les opérations avec une philosophie très claire : accroître la centralité du bourg, en faire une place de village commerçante.
En toute logique, de nombreux sujets s’interconnectent. Il faut bien sûr penser à l’accueil de nouveaux commerces mais aussi à l’offre médicale*, aux logements (si possible variés et intergénérationnels), aux mobilités, à la circulation et à l’harmonisation des parkings. C’est à ce prix que la commune gagnera en dynamisme. Ce projet porte également une solide ambition environnementale. « Nous avons un bourg minéral, constate le maire de Plélo. Aussi, nous voulons désimperméabiliser au maximum afin de favoriser l’infiltration des pluies courantes et réduire les ruissellements. Par ailleurs, nous développons des mobilités douces avec, notamment, un chemin pédestre vert menant à la vallée. »
Et un écoquartier doit voir le jour en lieu et place de la friche de la ferme Inizan en cœur de bourg. « Cela représente 75 logements pour près de 300 personnes et Plélo a la capacité de les accueillir. »
Le bâti ancien, qu’il faut impérativement rénover et révéler, ne sera pas négligé car il participe grandement à l’identité du lieu.
Avec ces travaux d’ampleur, nous sommes dans un temps long, voire très long, qui est celui de l’administration. « De huit à douze ans », selon Jérémy Meuro. Malgré tout, la nouvelle boulangerie (environ 500 000 euros) devrait ouvrir ses portes courant 2025 tout comme une halle modulable à multi-usages (200 000 euros). « Nous avons obtenu des cofinancements pour ces aménagements », précise le maire.

*Une maison médicale a trouvé sa place à l’étage de la médiathèque.
À voir sur www.plelo.fr puis consulter le document intitulé : Restitution aménagement du bourg 02 05 2023.