Trédrez-Locquémeau : Splendide, tout simplement splendide

0
45

Près de 10 km pour environ 2h45 de balade. Demande de la prudence. Balisage orange des cavaliers d’Extérieur des Côtes d’Armor dans un premier temps puis rouge et blanc sur le GR 34, puis de nouveau orange pour la dernière partie de votre balade.

  1. Le départ s’effectue au village de Kersalic Braz. Cette balade se fait dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Il vous faut suivre tout d’abord le balisage orange des cavaliers de l’Extérieur. Vous vous rendez à Kerham Huellan où un sympathique chemin vous attend.
  2. Ici, c’est à gauche, toujours par un modeste, mais plaisant, sentier.
  3. Vous voilà arrivé sur le magnifique GR 34 (balisage rouge et blanc). Vous apercevez alors, sur votre droite, le joli petit port de Locquémeau. Vous continuez sur votre gauche et dire que le panorama qui se dévoile sous vos yeux est admirable relève tout simplement de l’euphémisme. Vous ignorez le circuit des falaises de Trédrez (en jaune) et poursuivez sur le GR.
  4. Vous atteignez Beg an Evned, puis les formidables et hautes falaises de Trédez. Attention, il y a parfois des endroits quelque peu délicats à franchir. Mais rien d’impossible non plus.
  5. Le passage escarpé de Beg ar Forn, qui peut donner un sentiment de vertige, demande une attention toute particulière. Une prudence certaine doit être de mise d’autant plus que la vue incroyable sur la grève de Saint-Michel et, sur Locquirec au loin, pourrait vous déconcentrer. Vous quittez à regret le littoral et retrouvez le balisage orange. Vous passez Pen ar Min (à droite) puis continuez (à gauche) par une route puis de confortables chemins vers votre point de départ. Vous venez de faire une balade, certes quelque peu physique, mais en tout point remarquable sur un site naturel géré au cordeau par les Espaces Naturels du département des Côtes d’Armor.
** Le port de Locquémeau est un port mixte de plaisance et de pêche. Il abrite aujourd’hui une dizaine de côtiers qui, en dehors de la période de la coquille Saint-Jacques, pratiquent la pêche au chalut ou à la ligne. * Locquémeau était le seul port sardinier de la Bretagne nord (XIXe et XXe siècle). Il s’y trouvait d’ailleurs deux conserveries. Cette activité s’est terminée dans les années 50 (1954/1956), les bancs de sardines s’étant déplacés du côté de Douarnenez et de Penmarc’h.

Le port de Locquémeau :
Le port de Locquémeau a connu son heure de gloire dans la quatrième partie de XIXe siècle avec une activité de pêche à la sardine intense. Ce port** est aujourd’hui globalement dédié à la plaisance, cette partie étant gérée par la mairie de Trédez. Vous pouvez, c’est même conseillé, faire un petit détour vers le bourg de Trédez où se trouve l’intéressante église Notre-Dame. Bâtie dans sa majeure partie en 1500 dans un style gothique flamboyant, elle abrite un véritable trésor protégé par une vitre blindée: le retable de Notre-Dame, Fleur de Jessé, une œuvre en bois polychrome et dorée à la feuille datant du XVIe siècle. Elle représente Marie, portant l’enfant Jésus, entourée de la lignée des Rois d’Israël dont elle est issue.