D’Emile Notic au Kamasutra breton : Christophe Lazé a la mine joyeuse

0
749
La Bretagne, la mer, Christophe ne se voyait pas vivre ailleurs. « J'aime bien l'esprit d'ici. » confie celui qui est né à Fougères.

Le Kamasutra breton, deux pages mensuelles dans le journal Union, pudiquement appelé magazine de charme, mais aussi de remarquables albums pour la jeunesse. On peut dire que l’illustrateur briochin Christophe Lazé est un fervent adepte du grand écart. Mais le trait est toujours identique. Rond, aérien, léger, vivant, jamais vulgaire. De toute façon, «avec Christophe, le sexe est définitivement joyeux ». C’est Henri Philipini, éminent spécialiste de la BD érotique, qui l’affirme. Alors…

C’est le carton de l’été dernier avec plus de 5.000 exemplaires vendus.
«Le Kamasutra breton a longtemps été en tête des ventes d’Amazon dans sa catégorie, souligne Erwan Chartier-Le Floch responsable littéraire des éditions Coop Breizh à Spézet. D’ailleurs, nous en avions écoulé 69 en une journée ! ». Cela ne s’invente pas.
« Ce livre est un prétexte pour revisiter le patrimoine, l’histoire et la culture bretonne de façon coquine et humoristique. Je l’ai fait en me marrant, en y mettant quelques jeux de mots pourris », explique Christophe Lazé, tranquillement installé dans son atelier à l’ancienne, son cocon créatif, sa tour d’ivoire, situé à un jet de gomme de l’église de Ploufragan.
Il n’empêche que cet ouvrage, né « comme ça, d’une idée d’Erwan, de Martial Ménard et de moi-même », a aussi été qualifié « d’érudit » par la critique.
Le dessin érotique, les galipettes contemporaines sont la « récréation » de cet hédoniste, un tantinet « anar ». « Je dois être un peu obsédé sur les bords, » rigole le dessinateur.
Né avec « un crayon greffé à la main », ce fils unique qui « s’emmerdait et dessinait tout le temps» n’a, étonnamment, jamais obtenu la moyenne en art plastique. Ce qui ne l’empêchera pas de publier son premier dessin à 16 ans et sa première bande dessinée à 18. Avant de collaborer à Pif et à tant d’autres titres.
Dessins, jeux de mots et histoires sont de toute évidence les dénominateurs communs de son travail. Et les albums pour enfants Emile Notic, écrits avec sa femme Marie-Paule Cadieu, « sa blanche hermine», n’échappent pas à la règle. Ces aventures sont celles d’un tout jeune héros de cinq ans qui découvre les mille et un plaisirs du littoral breton. Ludiques et Instructifs.

Le triskell.
Le triskell, genre entrelacé. Une partie de jambes en l’air. Une position qui, autant électrise-t-elle, vous mettra l’eau à la bouche et le feu. A tomber par terre…
L'Argoat, genre campagnard
L’Argoat, genre campagnard, l’art de trouver un petit « groin » tranquille. Une pratique qui ne vous laissera pas de bois où résonnera le son du « corps » au fond du bois.
L'interceltique, une pratique qui ne manque pas de "celtes".
L’interceltique, genre paradisiaque : une pratique qui ne manque pas de « celtes ». Un savoureux mélange, une grande parade entre Bretons, Galiciens, Écossais, Irlandais, Gallois… Un joyeux cirque « pinderceltique ».
Drôle, léger et érudit, le Kamasutra breton de Christophe Lazé, 10 € aux éditions Coop Breizh (ici la réunification de la Bretagne)
Drôle, léger et érudit, le Kamasutra breton de Christophe Lazé,
10 € aux éditions Coop Breizh (Ici la réunification de la Bretagne, genre utopique: Une « pétain » de position frissonnante avec double prise de la « pastille ». La réunification de la Bretagne; c’est à dire voir la Loire-Atlantique rentrer au bercail, autrement dit, réintégrer la Bretagne historique d’avant 1941. Cette année-là, le gouvernement de Vichy ampute la Bretagne du département ligérien. Une pastille dure à avaler. C’est symboliquement à Nantes que, régulièrement, on manifeste pour la réunification. Pour cette position, il faudra à madame deux faire-valoir « atlantiques)