Loc-Envel, son église, son café

0
1729
Cindy l'avoue : « J'aime beaucoup l'esprit de Loc-Envel. Je pense que si je tenais un café en ville, ça n'aurait pas le même charme. »

Bien longtemps, Loc-Envel s’est trouvé sans commerce si l’on excepte la poterie d’Awen Prigent, maintenant installé, tout à côté, à Belle-Isle-en-Terre. Le dernier bistrot du bourg, « l’Air du temps », a définitivement fermé ses portes en 2002, laissant un grand vide dans la plus petite des communes des Côtes d’Armor. La belle église se sentait alors bien seule.

Ouvrir un café dans un village de moins de 70 habitants et en vivre correctement pouvait passer pour un pari quelque peu osé. Pourtant il y a maintenant deux ans, Cindy Le Lay, alors en licence patrimoine à Brest, stoppe net ses études et relève le défi. Avec sa mère Yvonne Prigent, brocanteuse à Lanvollon et maintenant propriétaire elle aussi d’un bistrot à Calanhel, elle achète pour un prix tout à fait raisonnable une modeste maison de la rue des Sabotiers.Toutes deux la transforment alors en un café de campagne accueillant et particulièrement atypique. Le décor est soigné avec son bar en zinc, ses tables rondes en marbre et un étonnant lustre rustique.
L’endroit est certes exigu. mais ce qui pourrait passer pour un inconvénient est en fait un atout pour Cindy. « Comme c’est petit, ça devient très vite convivial. Tout le monde se parle et finit par se connaître. 80 % de mon travail consiste d’ailleurs à bavarder avec les gens. C’est bête à dire mais, ici, la clientèle est agréable avec des anciens et aussi pas mal de jeunes des alentours.»
Et avec le recul, la jeune fille de 23 ans ne regrette rien. Mais alors absolument rien. L’affaire marche bien. Très bien même
«Au début, j’ai eu un peu peur que cela soit un phénomène de mode, confie-t-elle. Mais au final, les gens continuent de venir et je ne pensais pas que ça fonctionnerait à ce point. »
Il y a bien sûr les habitués pour le café du matin (à 1 € seulement) et le journal. Ou encore le soir pour boire une bière ou un apéro tout en partageant les nouvelles du jour.
Mais il y a aussi beaucoup de passage avec les randonneurs, chasseurs, vététistes, pêcheurs ou encore ramasseurs de champignon.
« Dans l’esprit, ce café ressemble un peu à un gîte de montagne en haut d’un col, » s’amuse un client.
Preuve qu’un tel lieu a toute sa place dans le village et qu’il y a une réelle demande.

Loc-envel-1

Ty Coat
8, rue des Sabotiers
Loc-Envel
06 32 33 85 65
Fermé le mardi