Une Citrouille bien garnie : De la culture par et pour tous

0
875
«Notre taux de remplissage lors des concerts est de plus 60 %», glisse Matthieu Bouteville.

En digne héritière de la MJC du Point du Jour, la Citrouille effectue un important travail au service de la culture pour tous dans les quartiers ouest de Saint-Brieuc. Tout d’abord avec de nombreux concerts aux forts accents de musique actuelle. Mais également en proposant une multitude d’activités artistiques ouvertes au plus grand nombre ainsi que de motivantes formations professionnelles. Tour d’horizon de ce lieu de création et de découverte culturelle.

Claudio Capéo, complet, Matmatah, complet, les Wampas, Adam Naas, et Rodolphe Burger bien partis pour faire de même : la programmation de la Citrouille cartonne en ce début d’année. L’association culturelle se bouge et fait bouger la ville.
Les différents concerts, 25 à 30 pros par saison, attirent un bon public de connaisseurs qui apprécient tout particulièrement la proximité avec les artistes qu’offre cette salle à taille humaine.
« L’an passé, notre taux de remplissage était de plus de 60%, souligne Matthieu Bouteville, salarié chargé de l’action culturelle et de la communication de l’association . Un très bon chiffre.»
Preuve que la musique actuelle et par extension la Citrouille ont bien toute leur place dans l’univers musical briochin et jouent de surcroît un rôle d’animateur appréciable dans la cité.
Malgré des baisses de subvention et quelques controverses au mois de mai dernier, dû à un audit de la mairie, elle poursuit vaille que vaille son travail de sensibilisation à la culture dans le quartier Waron/Point du Jour.
« Nous souhaitons nous ouvrir à un public le plus large possible », poursuit Matthieu.
De fait, l’éventail des activités de l’association est particulièrement vaste. Il y a bien sûr les concerts mais aussi l’accompagnement et la coproduction de groupes émergeants avec la possibilité de résidence pour ceux-ci.
L’école de musique accueille quant à elle plus de 300 élèves qui ponctuent leur année par un méga Rock School show du meilleur effet.
« Des formations techniques et artistiques liées aux spectacles vivants, (lumière, son, etc) sont également proposées tout comme des sessions bureautique, management et communication », explique quant à lui Jean-François Pommier, expert dans le domaine de la communication 2.0, via réseaux sociaux, et de l’informatique au sens très large du terme.
« Outre les actions culturelles auprès de publics empêchés (prison, hôpital), l’association a aussi en charge l’animation du Conseil citoyen du quartier. Celui-ci a pour but de créer du lien entre les habitants et d’y améliorer la qualité de vie», synthétise Matthieu.
Une belle et intéressante mission que lui a confiée la ville de Saint-Brieuc. Et qui va assurément dans le bon sens, celui du bien-vivre ensemble.

Matthieu Bouteville, ici dans l'un des studios de la Citrouille, fait partie de la commission chargée de la programmation.
Matthieu Bouteville, ici dans l’un des studios de la Citrouille, fait partie de la commission chargée de la programmation.
La proximité avec les artistes est un des atouts majeurs de la salle de la Citrouille. Ce soir-là, le public a pu apprécier le charismatique Claudio Capéo.
La proximité avec les artistes est un des atouts majeurs de la salle de la Citrouille. Ce soir-là, le public a pu apprécier le charismatique Claudio Capéo.
Large et varié, le public  de la salle du quartier Waron/Point du Jour est toujours près à se laisser emporter.
Large et varié, le public de la salle du quartier Waron/Point du Jour est toujours près à se laisser emporter.

La Citrouille
Place Nina Simone
Saint-Brieuc
02 96 01 51 40
Président : Jérôme Thouvenin, Directrice : Marylise Le Gac, 12 salariés, 10 intervenants réguliers plus intermitants lors des spectacles.
1 salle de 420 places (label SMAC), 1 salle-bar de 120 places, des studios de répétition, une école de musique, un parc de matériels informatiques performants.
www.lacitrouille.bzh