Le Totem, emblématique et précurseur

0
2219
C'est au Totem et à Hubert Lenoir (à droite) que l'acteur Jacques Gamblin doit ses premiers rôles. (Photo Théâtre du Totem)

En amont du port se trouve un lieu symbolique de la culture dans le quartier et au-delà. Le Théâtre du Totem, créé à Paris en 1971 par Hubert Lenoir, s’est implanté au Légué en 1977. Théâtre qui, par-delà sa programmation professionnelle, se tourne vers les amateurs de tous âges à travers des ateliers et des stages. C’est au cours de l’un d’eux que l’acteur Jacques Gamblin a été repéré par Hubert en 1977 et a été intégré trois ans à la troupe, comme technicien puis acteur.
Le répertoire des débuts a beaucoup pioché chez les auteurs du XXe : Ionesco (La cantatrice chauve, Le roi se meurt), Shaffer (Equus), Horovitz (Le baiser de la veuve), Genet (Les bonnes)… mais aussi dans le spectacle poétique (Rimbaud, Grall, Le Men…) ainsi que dans le théâtre classique (Marivaux, Musset, Goldoni). Dirigé depuis 2006 par Christophe Duffay et Zouliha Magri, également metteurs en scène et comédiens, le Totem s’est lancé dans des créations : Portait de familles, Hommes de boue, ou des reprises : Le joueur…
Mais le Totem se distingue également en sortant de sa tour d’ivoire artistique. Par exemple pour la sensibilisation du jeune public aux pratiques théâtrales (création de Citizen Smith en 2009), et par son action dans les écoles, les quartiers en difficulté et contre le handicap. Symbole d’un quartier du Légué qui se veut à la fois culturel, ludique et social.

Le-34