Tonquédec, renaissance d’un géant

0
11

En ce mois d’avril, le château du XVe paraîtra sous son nouveau visage : pont empierré entre basse et haute-cour, celle-ci déblayée de 50 m3 de pierres et accueillant un village de tentes et des animations. Ce n’est toutefois pas la première fois que ce vieux Phoenix renaît de ses ruines.

2

Pour se préserver des vikings, un premier donjon en bois est bâti au IXe sur la motte féodale dominant le Léguer. Au milieu du XIIe siècle, un donjon de pierre est édifié sur l’éperon rocheux actuel.
En 1394, les guerres de succession détruisent en partie l’édifice. De superbes rangs de pierres, nettement identifiables subsistent par endroits. Lors d’une brève période de paix, vers 1474, le front ouest est transformé en riche habitation avec cinq vastes fenêtres dominant la rivière et une muraille à corniche. Le baron de la Moussaye, le perfectionne en l’adaptant pour l’artillerie vers 1580. Il y entretient 25 cuirasses et 47 arquebusiers à cheval. La forteresse s’avère imprenable.
En 1614, le baron de Marcé s’y installe à l’insu de son frère, vicomte de Tonquédec, avec une poignée d’irréguliers. Le Parlement de Bretagne et Marie de Médicis demandent à la Ville de Lannion de réagir. Dans la nuit du 18 avril, un escadron commandé par Jonathan de Kergariou, s’introduit par un trou dans le toit et surprend en plein sommeil les usurpateurs. Reconnaissante, la Ville de Lannion offre à Kergariou, deux tonneaux de vin et 300 Livres tournois.
Le château sera démantelé par Richelieu (démanteler : jeter bas le « mantel », le mur crénelé qui protège les courtines). Le château, vendu au XVIIIe à la famille du Quengo décline jusqu’à être vendu en 1879 à un marchand qui l’exploite en carrière de pierres. Vers 1900, le logis sud s’écroule. Il s’agit du tas qui vient d’être déblayé.
Depuis les années 50, les actuels propriétaires et de nombreux bénévoles mènent à bien sa restauration. Loin d’être achevée, celle-ci se fait par tranches. Y venir, c’est participer à sa troisième renaissance.

7

Au printemps : 14 h – 18 h. En été : 10 h – 19 h. Visites guidées sur demande. www.tonquedec.com