Lycée professionnel maritime Pierre Loti de Paimpol : Les métiers de la mer ont toujours la cote

0
26
Damien s’apprête à effectuer de la réparation et de la maintenance à quai mais aimerait tout de même naviguer. Lou, c'est sûr, sera matelot. Damien se voit officier électromécanicien sur un sablier ou un hauturier et Azzeline souhaiterait être officier sur un bateau de passagers.

Jugés difficiles, parfois ingrats, les métiers de la mer ont pourtant toujours la cote auprès des jeunes. En témoigne cette belle motivation affichée par ces quatre lycéens, deux gars, deux filles, rencontrés au lycée professionnel maritime Pierre Loti de Paimpol. Un établissement scolaire à taille humaine qui compte aujourd’hui 170 élèves.

Ils sont quatre et n’ont bien sûr pas vocation à parler au nom de tous leurs camarades du lycée Pierre Loti. Mais leurs témoignages sont particulièrement intéressants sur les motivations qui animent tous ces jeunes pour les métiers de la mer.
Bien sûr, l’attrait du large, la perspective de voyages jouent. Mais pas seulement. Pour Loïc Gallot, Quimpérois de 19 ans en Bac Pro Electomécanicien Marine, c’est plutôt le travail en équipe et la polyvalence des tâches qui l’intéressent. « Un jour, tu es électricien, le lendemain plombier, ça change tout le temps. Et les gens sont très soudés dans les équipes » . Pour Lou Lemaitre (16 ans), frêle jeune fille de Coatascorn, actuellement en CAP matelot, c’est le grand-père, ancien marin finistérien, qui fait figure de référence. Comme lui, elle veut embarquer sur un bateau de pêche. Et elle a hâte de commencer. « Ça correspond tout à fait à ce que je veux faire ».
Damien Montrobert, Stéphanois de 19 ans en terminale Maintenance Nautique, a quant à lui carrément changé d’orientation. Titulaire d’un CAP de boulanger et de pâtissier (« ça ne me plaisait pas »), il a traversé la France pour se former à la réparation navale. « L’environnement marin m’attirait. Et j’ai trouvé ici une mentalité qui me plaît bien avec des gens très accueillants ». La vocation d’Azzeline Le Gallou (16 ans), également de Coatascorn, tient plutôt du hasard. D’un heureux hasard. « J’étais un peu perdue en 3ème et c’est lors d’un mini-stage sur le bateau du lycée que je me suis aperçue que c’était ce qui m’intéressait vraiment. Une révélation ».
En tout cas, ces quatre jeunes gens semblent parfaitement s’épanouir dans leurs formations respectives. Ainsi, Azzeline et Lou, qui avouent avoir été auparavant des élèves quelque peu moyennes, travaillent ici avec une belle assiduité. « C’est parfois compliqué mais il faut bosser, ne pas perdre le fil, avoue Azzeline, aujourd’hui en seconde Conduite et Gestion des Entreprises Maritimes. Mais quand on veut, on peut. Et je compte sur ma formation pour grandir, me responsabiliser et gagner en confiance ». Dans le même registre, Lou s’accroche et ses résultats sont en nette amélioration cette année.
L’horizon semble en tout cas bien dégagé pour ces futurs marins car, selon Daniel Conan, CPE du lycée maritime, « il y a actuellement beaucoup de débouchés dans le monde maritime. Que ce soit en commerce, pêche ou maintenance ».

Lycée Professionnel Maritime Pierre Loti
41, rue Pierre Loti à Paimpol
Tél : 02 96 55 30 90
www.lycee-maritime-paimpol.fr
Bac pro (et BEP) : Electromécanicien Marine, Maintenance Nautique, Conduite et Gestion des Entreprises Maritimes options commerce ou pêche. CAP : marin pêcheur