Swing & funk & rock’n roll

0
168
Pat O'May, racines irlandaises, cœur breton, muses celto-américaines. (Photo Kergourlay).

Est-ce la radioactivité granitique naturelle qui donne aux gens l’envie de danser à ce point, ou bien la pêche des musiciens d’ici ? Entre Lannion, Paimpol et Guingamp, c’est funk, afrobeat, groove, blues, rock, swing et jazz à tous les étages…

Le feu a pris entre 2005 et 2016 autour du Francis Jackson Project dans les années 2000. Le 1er boys band funk trégorrois, réuni autour de Francis, un James Brown local un peu plus pâlot et dégarni que son idole mais plus dandy, et doté de la même énergie, entouré d’une rythmique et de cuivres irrésistibles, tous bardés des lunettes improbables. On dit même qu’à les entendre, certains paralytiques auraient retrouvé la vue.
Dans la même veine, les Bretons de Mata-Hari maitrisent l’afrobeat comme de vrais héritiers de Fela. Une chanteuse et huit musiciens jouant « jusqu’à l’extase » à l’unisson de leur public (Le 12/07 Gavroche de Plougrescant, le 23/08 aux Tardives de Lannion). Aperçu aussi aux Tardives, au Perros Jazz Festival et dans les hot lieux parisiens, Mathieu Crochemore (duo, trio, quartet…), donne un son plus jazz, soul, blues. Un brio qu’on peut retrouver sur l’album We want more (ou du 19 au 22/08, sur scènes autour de Lannion).
Boub et Houd, eux, revendiquent un « blues postmoderne », façon de dire que leurs muses sont universelles, peut-être plus blues et nordiques pour le Belge Johan Houdart, plus tropicales rock pour Boubou, baroudeur musical longtemps africain. Plus rock, mais teintant souvent ses riffs de sonorités celtiques, l’électrique Pat O’May, qui a pourtant côtoyé les plus grands, de Trust à Gun’n Roses, en passant par Stivell et Servat, de Johnny à Jeff Beck… Un guitariste incroyable, aussi à l’aise à Locarn qu’à New York (19-21/07 à Plouguernevel). La vague la plus récente est sans conteste celle du jazz swing, perceptible notamment à l’affluence du Trégor Swing (360 membres !) de Ploulec’h dansant sur des compositions ou reprises de groupes tels Tea Girl & Coffee Boy (guitare/voix/violon, les 14 et 21 juillet au café des Halles à Lannion), voire d’un nouveau trio venu, Barbara, Teck & Scala (voix/guitares, le 08/08 au Grand Hôtel, Port-Blanc) qui reprend les classiques sur des rythmes inhabituels, tendres ou effrénés. Cet été, ça va guincher !