Breizh Wakepark de Dolo : la glisse dans toutes ses éclates !

0
87
Avec le wakeboard (sorte de snowboard), on est libre de sinuer autour des modules, ou de les affronter, selon sa maîtrise de la planche.

Imaginez un téléski horizontal où on filerait sur l’eau… Non, plutôt du kite avec un vent constant et des vagues choisies… Ou alors un parc de détente où on viendrait admirer les surfeurs… Ou bien tout ça à la fois…

À la base, une histoire d’amitié : quatre copains d’enfance mordus de glisse, cherchant à inoculer le virus aux débutants, à partager leur passion avec les plus aguerris. Ainsi est né le Breizh Wakepark, sur l’étang du Lou, à Dolo.
Quatre supports pour s’éclater, d’une facilité décroissante. Le kneeboard : à genoux au ras de l’eau, la plus simple façon de s’acclimater. Le ski nautique, facile aussi pour peu qu’on ait déjà posé les pieds sur deux planches. Plus ardu, le wakeboard, sorte de snowboard où on se tient de biais, attaché par des straps ou des chausses. Pour experts seulement, le wakeskate n’a aucune attache et demande plusieurs heures avant de se laisser dompter.
Quel que soit son niveau, le wakepark est le lieu idéal pour apprendre et se perfectionner sans les aléas climatiques. Le câble se tend, on démarre assis, on s’accroche ferme au palonnier et on est libre ensuite de filer droit ou de sinuer, d’éviter ou de prendre tremplins, modules et glissières (16 en tout, dont deux uniques en France !) Et on s’arrête quand on veut, le corps repu et frétillant de sensations
Entre deux « rides », on peut se détendre au restaurant qui propose une nourriture locale et fraîche, ou boire un verre, ou encore se laisser bronzer autour du plan d’eau en admirant les surfeur(euse)s. Le mécanisme n’est pas bruyant, pas polluant, et le « labourage » des planches oxygène l’eau. Se faire plaisir en surface tout en faisant du bien aux poissons du dessous, le bonheur des uns ne fait pas toujours le malheur des autres.

Breizh Wakepark, étang du Lou, Dolo (Jugon-les-Lacs) 09 72 86 25 59 www.bzhwakepark.com