Musée : les métiers d’autrefois à la biscuiterie Ménou de Plougonver

0
65
« Le musée est aussi une belle vitrine pour l'entreprise, » glissent Martine et Jacques. Rappelons que la Maison Ménou a été fondée en 1879. En ce moment, Jacques recherche activement d’anciennes façades de commerce en bois. Par ailleurs, le musée accueillera cet été une belle expo de Déclic’Armor ayant pour thème les animaux de la ferme.

Une visite s’impose. Le musée imaginé par Martine et Jacques Ménou, avec la grande complicité du décorateur Patrick Chemin, vous permettra de découvrir, dans l’esprit d’une place de village d’antan, les métiers d’autrefois.
Cela va du cirier (il s’agit de celui qui fabriquait les cierges) au forgeron en passant par le dentiste, le coiffeur-barbier et évidemment le boulanger-pâtissier. La pâtisserie, un domaine qui est ici une affaire de famille. De pères en fils, depuis plus de 140 ans. Aujourd’hui ce sont Sophie et Pierre, les enfants, qui dirigent la biscuiterie. Ainsi Martine et Jacques ont plus de temps à consacrer à leur passion commune : les brocantes et les antiquités .
« Au cours des années, nous avons accumulé pas mal d’objets, confie Martine. Des outils, des boîtes, des marionnettes. Ça nous a paru intéressant de partager cela. C’est presque un devoir, une mission que de transmettre ».
Le couple a commencé modestement avec 200 m2 attenant à l’entreprise familiale. Aujourd’hui, cinq ans après, la surface du musée est de 1 000 m2. « Nous avons rencontré d’emblée un très beau succès. Les gens sont contents de voir ce patrimoine. Et pour les plus âgés, ça leur rappelle forcément leur enfance ».
Cette initiative a valu au mois d’avril dernier la médaille d’argent des Trophées du Tourisme Costarmoricain à Martine et Jacques. Une bien belle reconnaissance pour ce couple particulièrement attaché à ses racines rurales.