Centre Saint-Elivet-Annie-Peigné, Lannion : le centre de loisirs appuie sur la pédale sociale

0
37
On se réunit souvent à Saint-Elivet : ici pour fabriquer des produits à base d’huiles essentielles.

Créé en 1973 pour créer du lien dans un quartier prospère, le centre Saint-Elivet-Annie-Peigné doit répondre à d’autres besoins depuis que celui-ci est peu à peu devenu quartier sensible… Sensible oui, mais plus que tout autre au mieux vivre ensemble

En principe il n’y avait jusqu’ici qu’un centre de loisirs aux Fontaines/Ar Santé. En principe, car en réalité ça fait des années que ce centre St-Elivet pratique l’aide aux devoirs, les sorties citoyennes, l’aide et l’accueil inconditionnels…2019, année cruciale. Le lieu vient de recevoir l’appellation provisoire de «centre social», en raison d’un besoin réel mais aussi d’un diagnostic effectué sur les demandes des habitants. Les nombreuses réunions entre riverains, professionnels et associations ont mis en évidence la difficulté prédominante d’accès à l’emploi, surtout pour les mères isolées, nombreuses aux Fontaines.
Alors des outils collectifs et individuels ont été mis en place au centre pour doper les chances des postulants désabusés,  » de ceux qui s’auto-discriminent « , comme dit Hervé Bourtourault, le directeur. D’abord une formation à l’informatique sur 6 postes neufs, en accès libre ou accompagné, pour remplir CV, lettres de motivation, faire des recherches sur internet, décrocher des entretiens…  » Notre rôle est aussi de lever les freins de l’estime de soi, de trouver des solutions aux problèmes de transport, de garde, jusqu’à aller chez les gens pour cela… »
Cela dit, pour respecter sa vocation, le social à St-Elivet se mêle souvent aux loisirs pour réunir les gens et les âges. Ainsi les chantiers de restauration de meubles, d’allées de boules, de protection du jardin partagé ; ainsi les mardis midi où on se regroupe pour cuisiner et déjeuner ensemble: ainsi les Quartiers libres après la classe pour goûter et se retrouver ; les Ateliers éphémères sous l’égide du peintre Ricardo Cavallo, ainsi les sorties ludiques parents/enfants… Sans compter les assos accueillies tout au long de l’année : couture, reliure, danses, tricot, patchwork, théâtre, jazz… La solidarité à St-Elivet, ça passe beaucoup par le plaisir et la fraternité.

À retrouver sur https://www.centresaintelivet.fr