Morgan Large sur RKB : agrobusiness, fabrique du silence et petites lanternes

0
38
Morgan Large (à gauche) lors d'une des nombreuses réunions publiques qu'elle anime avec Inès Léraud (ici au Loguelloù à Penvenan).

Être reporter ne signifie pas forcément partir au bout du monde. Morgan Large, sur Radio Kreiz Breizh, creuse depuis 20 ans le même sillon natal : le Kreiz Breizh*. Pour en révéler le côté obscur, mais aussi les facettes lumineuses.

On ne peut pas reprocher à Morgan Large de ne pas être équitable sur la question de l’agriculture en Bretagne. Elle même fille de paysans a obtenu son brevet d’exploitante agricole, et même son permis de chasse ! Ce qui, aux yeux de tous, lui donne une certaine crédibilité.
Depuis quatre décennies, elle voit son pays de petites fermes devenir la proie de coopératives exigeant des exploitations de plus en plus grandes, industrialisées, nécessitant de plus en plus de produits phytosanitaires. Pour une main-d’œuvre de plus en plus rare et appauvrie… Elle décrit le déclin multiforme de son Kreiz Breizh.
Son émission, La petite lanterne, témoigne autant de la rage légitime des paysans conventionnels, pris dans l’engrenage de l’endettement, du «volume produit», des intrants, que de l’impasse économique et écologique d’un tel modèle. Dans les réunions publiques où elle partage la vedette avec Inès Léraud*, elle décrit sa découverte des malades non reconnus de l’agriculture chimique, les morts suspectes, les pratiques douteuses.
«Une coopérative a brûlé 25 tonnes de pesticide et déversé 1 500 litres d’un produit ultra concentré, en plein air, en pleine terre, près d’un centre équestre où évoluent les enfants.» Conseillère municipale d’opposition à Glomel, elle décrit les conseils municipaux surréalistes, les coupes dans les subventions, les intimidations… Mais surtout le silence médiatique et l’autocensure des victimes et témoins craignant de perdre leur emploi. Grâce au travail des deux reportrices, l’omertà sur cette agriculture qui tue plus qu’elle ne fait vivre, commence à se fendiller et les langues à se délier. La petite lanterne témoigne aussi d’expériences heureuses : abattoir solidaire à Rostrenen, fermes respectueuses des bêtes et des plants, entraide paysanne… Autant de petites loupiotes destinées à repousser les ténèbres.

http://rkb.online.radiobreizh.bzh/live-ori.ogg
RKB. Fréquence à Guingamp : 106,5 Lannion : 99,4

  • Centre Bretagne
    ** Sur RKB chaque lundi, mardi, jeudi, vendredi, à 12 h et 19 h
    *** Co-auteur de la BD «Algues Vertes, l’histoire interdite». Et également du journal breton sur France Culture de 2016 à 1018