Photographe animalier et de mariage Yoan Raoul : de l’affût à la fête !

0
35
« Mon activité de photo de mariage a tout de suite bien marché du fait d'un réseau déjà existant avec les copains de l'Association des Photographes Animaliers Bretons. Le bouche à oreille et internet aident bien aussi, » souligne Yoan Raoul photographe professionnel depuis trois ans.

Formé à l’exigeante école de la photo animalière, Yoan Raoul s’est aujourd’hui spécialisé dans le reportage photographique de mariage. De ces heures passées sur le terrain à l’affût, il garde une technique et une approche toute particulières. Et un œil particulièrement acéré. Rencontre avec un jeune photographe de talent.

C’est l’ornithologie, une passion transmise par son père, qui a conduit Yoan Raoul à la photo.
« Je voulais illustrer et partager mes observations. C’était un bon moyen pour sensibiliser à la protection de la biodiversité, pour faire passer des messages », confie celui qui a suivi des études de gestion et de protection de la nature .
Et tout naturellement serions-nous tentés d’écrire, le démon de la photo s’est emparé de lui au point qu’il en a fait son métier. Le jeune photographe de 24 ans s’est alors tourné vers la photo de mariage (et également scolaire) en pleine évolution ces dernières années.
« En fait, j’utilise les mêmes techniques et les mêmes objectifs (50, 85 et 300 mm f4) que pour la photo animalière », souligne-t-il.
Les préparatifs sont primordiaux si l’on veut capter les instants forts de ce jour si particulier .
« Ainsi, je rencontre les mariés en amont et je reste en contact permanent avec eux lors de la cérémonie, du repas et de la soirée. » 
Pas vraiment fan d’éclairage artificiel, Yoan privilégie le plus souvent possible la lumière ambiante. Ce qui donne des images naturelles et particulièrement dynamiques (voir son site). Très pris, notamment au printemps, à l’été et début d’automne, Yoan ne délaisse pas pour autant la photo animalière et se rend le plus souvent possible sur ses terrains de prédilection que sont le littoral trégorois et la campagne d’Argoat. « Ici, nous avons de la chance car il y a encore beaucoup d’espèces d’oiseaux. » Là aussi, son talent et son savoir-faire sont reconnus : son travail a d’ailleurs déjà fait l’objet de parutions dans des magazines spécialisés tels que Image et Nature et Nat’Image ou encore dans deux livres publiés par l’Association des Photographes Animaliers Bretons. C’est dire.

Yoan Raoul
Photographe professionnel au Merzer
06 19 65 71 02 yoanraoul.com