Le plan Breizh Forêt Bois : Aux arbres citoyens !

0
148

15% de bois et forêts, contre 30% en France. La région doit rattraper son retard car le bois est source de plaisir autant qu’un matériau d’avenir. Pour freiner le changement climatique, doper l’économie locale, mais également la biodiversité et la beauté de ses paysages, la Bretagne doit retrouver sa toison ancestrale !

Michel Colombet (1), directeur régional (BZH/PDL) au CNPF (Centre National de la Propriété Forestière) et Jean-Pierre Drougard (2), technicien forestier au CRPF (4, rue de la Passerelle à Guingamp).

Le Breton aime à nouveau ses arbres : les forêts sont plébiscitées par les marcheurs ; les haies bocagères, jadis massacrées, reviennent ; le chauffage bois/pellets a la cote ; le nombre de constructeurs bois explose…
« Le problème, résume Yoann Cornu, de Côté Bois à Louannec, c’est que le douglas breton, très demandé en construction – car imputrescible – se raréfie, on doit importer de Scandinavie. »
La Région s’est saisie du problème et a lancé la phase II du plan Breizh Forêt Bois (BFB) qui offre aux propriétaires privés (90% des forêts bretonnes) une aide de 50 à 80%. « Le plan de 2015 décourageait les gens, résume Michel Colombet1. Seuls 900 ha ont été plantés. » Depuis 2019, les démarches sont facilitées, et l’objectif plus ambitieux : 5 millions d’arbres sur 5 ans ! La volonté est là, tout dépendra de ce que les gens en feront. Au château de la Salle en Pléguien, par exemple, on se félicite des 18 000 noisetiers plantés grâce au plan BFB. Les revenus du bois ne sont en effet pas confinés à la construction ou à l’énergie, ils peuvent être liés à l’agroalimentaire.
Même son de cloche élogieux pour tous les planteurs consultés.
Et les sylviculteurs pros, tels Antoine de Couesnongle, louent les conseils avisés de Jean-Pierre Drougard2. Il a lui-même replanté 120 ha en forêt de Duault : « Concertation régulières, disponibilité. Il est d’une aide précieuse pour ceux qui veulent se lancer3. »

(3)https://bretagne-paysdelaloire.cnpf.fr/n/antenne-des-cotes-d-armor/n:2997

Pour obtenir des aides Breizh Forêt Bois, la règle de 5 :
Sont concernés, les délaissés agricoles et boisements peu adaptés. Il vous faut :
1/Choisir un mariage d’essences variées, adaptées au sol.
2/Valoriser la biomasse (petits sciages, bois énergie…).
3/Être rentable à terme
4/Favoriser la biodiversité
5/Un minimum de 3 ha (2 pour le peuplier) en un ou plusieurs lots.