Maël-Pestivien : Les mystères de la Chaire des Druides

0
173

14 km pour 3 h 30 (ou 10 km pour 2h30), de facile à assez difficile, balisage jaune.

  1. Au bourg de Maël-Pestivien, suivre la signalétique jaune qui démarre en face de l’école sur une petite route vers le nord-ouest. Suivre le balisage jusqu’à la chapelle St-Isidore, patron des laboureurs. A quelques mètres, la fontaine était réputée pour aider les enfants tardant à marcher.
  2. Le chemin traverse la route de Callac puis longe un château d’eau sur une éminence de 300 m. D’ici, le paysage de bocage, prairie, bosquets et roches fait merveille. Toujours vers le sud, le chemin devient sentier jusqu’au hameau de Kermorvan.
  3. Les déjà fatigués peuvent quitter le balisage jaune vers le point 6bis, puis le retrouver 1 km plus loin. Les courageux iront vers la chapelle du Loc’h fondée au XIIe, sans doute par les Templiers. Les ifs voisins seraient âgés de 1 500 ans ( ?)
  4. Prendre la D 123 vers Peumerit-Quintin sur 500 m.
  5. Prendre à gauche un chemin d’exploitation de 2 km qui est en fait une ancienne voie gallo-romaine.
  6. A Kerléon, piquer à gauche sur 500 m jusqu’au 6 bis. Là prendre la piste vers Kerrolland. A la bifurcation de Kerrolland, un panonceau indiquant la direction de Cosqueriou se trouve contre un poteau. Derrière, dans un talus se trouve dans un talus le dolmen de Roc’h Toul.
  7. Poursuivre vers Cosqueriou. Le sentier mène à la Chaire des Druides, ainsi nommée car un pierre plate porte l’empreinte d’un corps humain. On y a supposé des sacrifices druidiques, ce qui est très hypothétique. Ce qui est certain en revanche, c’est la magie de ce lieu peuplé de pierres étranges, de hêtres majestueux et de corbeaux freux.
  8. Un menhir (la pierre du soleil) se trouve dans un champ à Kerohou, au milieu des blocs. Se laisser guider pour revenir à Maël.