Éric Hamon, guide professionnel de pêche à la mouche : «Nos rivières sont de nouveau ménacées»

0
239
Eric Hamon considère qu’une rivière en bonne santé favorise une pêche de qualité et valorise fortement un territoire.

Éric Hamon n’est jamais aussi heureux que les pieds dans l’eau et sa canne à mouche à la main. Pourtant, le guide professionnel avoue « être tristement désolé de voir à quel point l’environnement se dégrade, à quel point les rivières sont agressées. »

« C’est bien simple, depuis 3 à 4 ans, on effectue un retour en arrière. » Pour Éric Hamon le constat est sans appel : « Le niveau de l’eau est en ce moment très faible malgré les pluies diluviennes de cet hiver. Mais il n’y a plus de zones tampons, plus de talus et le bocage se détériore. On est vraiment au bord du gouffre : la biodiversité baisse, la biodiversité s’érode. Pourtant des solutions existent. »
Malgré tout, la résilience des rivières, surtout celle du Léguer, reste forte.
« Il y a encore une belle population avec du saumon, de la truite, des loutres. »
Et la spécificité des trois rivières ou fleuves côtiers – le Léguer, le Trieux et le Leff – sur lesquels travaille le guide Belle-Islois est que l’on y trouve exclusivement des poissons de souches patrimoniales. Qui se sont donc reproduits dans la rivière.
« Et c’est devenu très rare en Europe ! Il s’agit d’une volonté de l’AAPPMA* »
Éric Hamon, homme aux fortes convictions environnementales, investi à Eau et Rivières de Bretagne, se propose ainsi de faire découvrir les subtilités de sa passion sur des cours d’eau qu’il connaît à la perfection.
« Mes clients sont avant tout à la recherche d’une certaine authenticité. Tant dans la pratique de la pêche à la mouche que dans les relations humaines. » Et, qu’ils soient confirmés ou débutants, ils trouvent dans ce Trégor accueillant un cadre rêvé pour la pratique d’une pêche respectueuse et éthique. De la source à l’estuaire.

Pas de mise à mort (no-kill) :
Les pêches à la truite sauvage Fario ou aux bars se font toujours en no-kill. « On ne prélève pas », insiste Éric Hamon.

Aussi en mer :
Éric, dans un même état d’esprit, peut également embarquer ses clients sur des kayaks (à pales), appelés hobie, pour des pêches aux bars. À la mouche évidemment. Et cela de la baie de Morlaix à Trédrez-Locquémeau.

*AAPM : Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique.