Édito

0
125

L’eau, ce bien commun

Alors que l’on nous prédit un sévère épisode de « stress hydrique » dans notre département pour cet été, nous avons décidé de vous parler de l’eau. Sujet ô combien délicat par ici ! Difficile, voire impossible, en effet de l’aborder sans évoquer les pollutions de nos cours d’eau et de notre nappe phréatique qui engendrent d’insurmontables problèmes environnementaux et sanitaires. Les symptômes les plus visibles étant ces incessantes « marées vertes ». Des études, sérieuses, démontrent que ces échouages massifs d’algues vertes sur certaines de nos plages sont essentiellement dus à une industrialisation excessive de notre agriculture. Et les menaces et démentis en tout genre d’une certaine catégorie d’agriculteurs (pas tous, car certains font de louables efforts en faveur de l’environnement qui est, rappelons-le, la préoccupation majeure des Bretons selon un récent sondage de France-3), de leur syndicat majoritaire (la FNSEA pour ne pas le citer) et des boulons enlevés à une roue de voiture ne changeront rien à l’affaire : le taux de nitrates contenu dans l’eau reste, hélas, encore bien trop élevé. Les faits sont têtus et bien documentés. Et il est aujourd’hui plus que temps de réfléchir à une réelle transition agricole. Il y a urgence.