SMOKE my dwich UP à Le Faouët : On the road again !

0
208
Emmanuel Lebreton (responsable d’un magasin de ski à Vars l’hiver) et Vincent Boyenval, que l’on a connus l’an passé « Au coin de la table » au bourg du Faouët, se fournissent exclusivement auprès de producteurs locaux. Les porcs sont, par exemple, élevés sur paille.

Voilà, tout est fin prêt. Vincent Boyenval et Émmanuel Lebreton vont enfin pouvoir partir sur les routes. Leur food truck fait maison est opérationnel et les deux compères vont ainsi concrétiser un projet bien à eux : proposer une restauration à base de viande de porc effilochée lors de festivals, événements et fêtes locales.

Il vaut mieux bien maîtriser la langue anglaise lorsqu’on évoque avec eux ce concept original. Car il est souvent question de « smocked », de « food truck », de « brisket ».
« En fait, commence Vincent, notre souhait était de travailler un produit d’ici, le porc.Mais de façon différente. Il fallait que nous trouvions autre chose. Ce que nous avons fait en partie sur internet. Là, nous avons découvert la technique du smoked. »
Technique que l’on prête volontiers aux Américains mais qui est une cuisson ancestrale.
« Les épaules de porc sont cuites au feu de bois de manière indirecte sur un barbecue de belle taille, sans contact avec la flamme. La cuisson dure de 8 à 12 heures, poursuit Émmanuel. Cela nous permet d’avoir un effiloché au goût fumé assez subtil qui garde toute sa tendresse et son moelleux. »
Le but des deux amis qui se connaissent depuis une éternité et ont travaillé ensemble en saison, est de sillonner les festivals et les fêtes de notre territoire avec leur food truck. Il ne s’agit d’ailleurs pas tout à fait d’un food truck mais plutôt d’une remorque de bois et de tôles à fière allure.
« Nous avons tout fait nous-mêmes, avec les copains. En trois mois et en utilisant du matériel de récupération, souligne Vincent. Le barbecue est l’assemblage d’une tonne à eau et d’un poêle à bois. » Pour les deux compères, la « belle vie » commence donc cet été avec prolongation jusque fin octobre. Eux, qui « aiment tant bouger et vivre en camion », s’enthousiasment déjà à l’idée de « s’immerger dans l’esprit des festivals et de leurs musiques ».

SMOKE my dwich UP
Le Faouët
Festivals, concerts, événements, retours de mariage, repas de CE, marchés nocturnes, repas à thème.
L’assiette avec frites et salade à 13 euros. 7 euros avec un pain pita.
Renseignements sur FB : SMOKE my dwich UP