Saint-Brieuc : La ville dévoile ses plus beaux atours

0
124

9,5 km pour environ 2h30 de balade. Relativement facile. Balisage jaune.

  1. Le départ, pour plus de commodité, peut se faire au niveau du parking du carré Rosengard, quai Armez, au port du Légué. Prenez à gauche en sortant de ce parking et longez le quai. Puis traversez, tout droit, le pont avant d’emprunter le petit chemin situé à la droite du Bar-PMU. Poursuivez quelque temps jusqu’au chantier. Ce n’est pas la partie la plus agréable de cette balade qui en compte pourtant pas mal. Continuez jusqu’au Pont du Gouët. Suivez le balisage jaune, passez devant le théâtre du Totem et continuez à droite. Puis c’est à gauche par la rue du Moulin à papier.
  2. Maintenant, c’est à droite. Vous vous enfoncez tout tranquillement dans le charmant Bois Boissel.
  3. Vous arrivez bien après au Tertre Notre-Dame. Vous prenez à gauche la rue Auguste Pavie puis, assez vite, à gauche encore, un chemin tout en dénivelé qui vous mènera, plus loin, au rond point situé en bas de la rue des Trois Frères Le Goff. Là, direction du port. Ensuite, empruntez les escaliers à votre droite. C’est un peu raide. Vous arrivez au très chic quartier Saint-Michel. Poursuivez par le boulevard Lamartine, puis, à gauche, par les rues Lesage et Duguay-Trouin. Ensuite, c’est à gauche par la rue Michel Colombe puis à droite par celle de Charles Le Goffic. Ici, c’est à gauche puis à droite par un sentier près du Tertre Aubé (c’est bien indiqué) qui monte quelque peu.
  4. Vous avez alors un magnifique panorama sur la vallée puis sur le port du Léguer. C’est superbe. Peu après, une variante vous est proposée afin de rejoindre Rohannec.
  5. Un peu plus loin, se trouve le cimetière Saint-Michel. Descendez alors vers la vallée du Gouëdic.
  6. Après avoir traversé la route, vous vous retrouvez dans ce bel endroit, véritable poumon briochin. Passez sous le viaduc de Toupin (1902/1904) et continuez toujours tout droit (malgré ce que vous dit à un moment le balisage) et retrouvez ainsi le port. Une pause au Mar’mousse ou au bar Les Mouettes s’impose.