Théâtre du Champ au Roy de Guingamp : Les jeunes, acteurs majeurs de la culture

0
206
L’équipe du pôle culture et patrimoine de la ville (ici Frédérick Le Goff, Céline Larrière, Marion Lévy, artiste chorégraphe associée au théâtre du Champ-au-Roy, Armelle Richepin et Mélanie Plassart) participe grandement à l’organisation du festival Pas Sage qui se déroule jusqu’au 14 avril. L’activité du théâtre se décline entre soutien aux créations et accueils en résidence d’artistes, diffusion de spectacles et développement de projets d’éducation artistique et culturelle.

Au théâtre du Champ-au-Roy, la ligne artistique est clairement définie. « Priorité est donnée à l’écriture contemporaine », indique Céline Larrière, directrice des affaires culturelles de la ville et en charge de la programmation de la salle guingampaise. Et une attention toute particulière est portée aux jeunes publics.

La thématique « des écritures contemporaines » est depuis quelque temps déjà le fil conducteur du théâtre du Champ-au-Roy. Ainsi, les spectateurs guingampais ont pu découvrir des œuvres de tous registres qui donnent à réfléchir et à penser notre époque. Les pièces « Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été », « J’ai trop d’amis » et « Le Cri du Caire », jouées tout récemment, en sont de parfaites illustrations.
Sa saison artistique, Céline Larrière la pense et la prépare bien en amont.
« Un an avant, dit-elle. Je me déplace énormément. En région Bretagne, dans les festivals et, notamment, en Avignon où l’on peut découvrir de nombreuses créations françaises et internationales. Je vois environ une centaine de spectacles pour en programmer une vingtaine ici. »
Et si les représentations théâtrales occupent le devant de la scène, Céline et son équipe ne s’interdisent rien. L’offre se veut pluridisciplinaire avec, notamment, des concerts (classique, baroque, musique du monde), de la danse et, aussi, des conférences-débats. Les jeunes ne sont pas oubliés avec des propositions qui leur sont tout spécialement destinées
« Depuis 2018, Guingamp s’est en effet portée candidate à l’opération gouvernementale 100% EAC*, qui permet à tous les jeunes, de trois à dix-huit ans, d’accéder à la vie artistique et culturelle, et sera bientôt laballisée. »
Ainsi, et c’est une réelle volonté de la municipalité et de son adjoint à la culture Thomas Berthe, de nombreux projets sont portés par le pôle culture dirigé par Céline. Avec trois axes forts : la connaissance, la pratique artistique et la rencontre avec les œuvres et les artistes. Les nombreuses résidences (Marion Lévy, Léna Paugam…), ateliers et stages accueillis à Guingamp s’inscrivent totalement dans cet esprit. Tout comme la participation active des écoliers, collègiens et lycéens.
Par ailleurs, le Théâtre n’hésite pas à aller à la rencontre du public et à quitter son antre pour jouer, entre autres, dans les écoles, à l’EHPAD de Kersalic, au centre social ou encore à l’ancienne prison… Et cet été, quatre rendez-vous gratuits auront lieu en extérieur.
« Nous nous adressons à tout le monde, insiste Céline Larrière. Et il faut que les gens se sentent chez eux au théâtre. »

  • * Éducation artistique et culturelle

Théâtre du Champ-au-Roy
Scène de territoire
Théâtre, danse, musique(s), rencontres
20 spectacles, 45 représentations annuelles
Salle de 260 places assises
1 place Champ-au-Roy à Guingamp
02 96 40 64 45