Chausse tes Tongs à Trévou-Tréguignec fin juillet : Un week-end de zic de ouf !

0
54
JupiterAndOkwess©YouriLenquette

Le festival Chausse tes Tongs se démarque quelque peu de ses confrères. Ici, en effet, on ne mise pas sur des têtes d’affiche médiatisées. Non, on préfère laisser parler ses envies et faire confiance aux artistes émergents aux univers singuliers.

Toutes proportions gardées, la référence serait à chercher du côté des Trans Musicales de Rennes. L’idée globale est bien de faire découvrir des artistes émergents, souvent reconnus pour leur live, à un public de connaisseurs. Avec un degré d’exigence élevé.
« À la base, nous sommes des fans de musique. Que se soit de rock, de musique du monde, d’électro ou de hip-hop, expliquent Julien Guillou et Raphaël Frouin, respectivement président et chargé de communication de Chausse tes Tongs. Notre ligne directrice, si on peut le dire ainsi, est de proposer une programmation alternative et défricheuse qui se doit de surprendre et d’émouvoir les gens. »
Les organisateurs ne comptent plus, depuis quelques années déjà, sur un « nom » pour réussir leur festival. « On trouve dommage que des festivaliers se déplacent pour une tête d’affiche et, qu’ensuite, ils s’en aillent. »
À Chausse tes Tongs, on ne va donc pas solliciter un tourneur à qui on confierait les clés du camion. La méthode est radicalement différente : « En fait, nous voyons tous de très nombreux concerts et ensuite, selon nos goûts, les retours des membres de l’assoc, nos envies et, également, notre budget (150 000 euros, NDLR), nous construisons notre grille. Avec des groupes qui nous retournent vraiment sur scène. » En général, les soirées débutent par de la musique dansante, puis vient le temps du rock. Et cela se termine souvent par un set électro. « Ainsi, les battements/minute s’accélèrent au fil de la nuit ! C’est la mentalité du truc. » L’ambition de CTT est aussi « d’amener autre chose dans le Trégor, où les musiques actuelles ont encore peu de place. »
Fin juillet, les journées en bord de mer des festivaliers se partageront donc entre la plage toute proche, la baignade et les concerts du soir pour un vrai week-end de « zic de ouf à la cool » !

Les 29, 30 et 31 juillet

Mawimbi©Inanis
Guadal Tejaz©Titouan Massé
Lalalar@Lalalar
Romane Santarelli©ViviHmwk

Vendredi (à partir de 18h45) :
Mawimbi
Guadal Tejaz
Jupiter & Okwess
Lalalar
Romane Santarelli

TekeTeke©AndyJon
KindOfGuru©JayRee
It It Anita©Titouan Massé
Dombrance©Sébastien Dolidon
Bal Floch ©BalFloch
Boomboxer©TitouanMassé

Samedi (à partir de 18h45) :
Chester Remington
Kind of Guru
Teke::Teke
It it Anita et Dombrance
Dimanche (à partir de 17h00) :
La Guinguettong avec La Boum des Boumboxeurs et le Bal Floc’h.