Édito

0
100
Photo Pascal Le Coz

« Le beau temps me dégoûte… »

« Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps. Le beau temps me dégoûte et m’fait grincer les dents. Le bel azur me met en rage… » Ces paroles de Georges Brassens (l’Orage)sont plus que jamais à méditer : le beau temps n’est en effet pas toujours celui que l’on croit. Le pénible épisode caniculaire que nous venons de vivre à la mi-juin et les sécheresses de plus en plus fréquentes nous le rappellent. Conséquences d’un réchauffement climatique que certains persistent encore à nier, ils nous incitent à revoir d’urgence nos modes de consommation et nos comportements. Car le bouleversement environnemental est bel et bien l’enjeu principal de ce siècle.
Ici, en Bretagne, on aime beaucoup parler du temps : du temps qu’il fait, du temps qui passe. Et si nous sommes, nous Bretons, quelque peu chatouilleux lorsque sont évoquées à la télévision une légère ondée sur nos côtes ou encore une bruine en Centre-Bretagne, il se pourrait bien que notre climat, certes capricieux, soit en fait une chance. Car de pluie et de fraîcheur, nous avons, nous aurons, c’est une lapalissade, grand besoin. Même cet été !