Etienne Huck : Une belle exposition chez le potier du monde.

0
107

S’il est né au Légué, c’est en globe-trotteur qu’Etienne Huck a appris le métier. D’abord au Danemark, dès 1972, puis en Provence, Grèce, Afghanistan, Inde (quatre ans). Il ne revient aux sources qu’en 1982 et trouve les lieux changés : le nouveau viaduc a isolé un peu le quartier, l’industrie décroit… Il y monte son atelier dans une maison qui a servi dès le XVe siècle d’entrepôt pour le port, puis d’habitation, à l’époque où, au lieu de quais, il n’y avait que des souilles où les bateaux venaient s’échouer.
Visiter l’atelier vous plonge dans l’atmosphère.
« Tout est vendu ici et je travaille surtout sur commande. » Des commandes qui vont des plaques de maison ou de rue aux épis de faîtage en passant par des urnes pour un temple bouddhiste de Dordogne (120 !).
« Tout est imaginable. Un père et son fils m’ont commandé un vase pour la fête des mères à partir d’un tableau qu’ils avaient peint. » Se rendre sur place est la meilleure façon de savourer la magie, mais aussi le savoir-faire et l’humour du maître des lieux.

et-2Et-3Et-1

Et-4

Et-5le-22