Plérin : Au Roselier, un sentiment de liberté

0
26

8,3 km pour 2h00 de balade, très bon balisage, facile.

1. Départ du parking de la Pointe du Roselier (commune de Plérin, c’est très bien indiqué). Descendez l’escalier à gauche en regardant la mer et passez peu après la guérite. Prenez la direction, par le chemin des douaniers, de Martin Plage. Son emblématique promontoire rocheux surmonté de sa croix blanche est là, juste en bas. C’est super beau. Ça commence fort.
2. Traversez le parking et poursuivez, à gauche. Vous quittez le GR et prenez alors la rue de Martin Plage. Peu après, c’est celle du Bachelet que vous devez emprunter. Au n° 26, tournez bien à gauche et poursuivez par un sentier en herbe.
3. Continuez par la rue d’Argentel (qui veut dire l’archange en breton) où vous pourrez voir une fort intéressante chapelle (XVè) dédiée à l’Archange Gabriel et à l’annonciation de la Vierge. Un chemin boisé vous amène ensuite à la fontaine Saint-Guihen. Vous passez la rivière (ou le ruisseau) le Bachelet et prenez à gauche un sentier de pierre qui chemine jusque La Ruelle tout en passant par le Fourio.
4.Vous arrivez, après la rue Duguay Trouin, à une intersection où vous trouvez deux options possibles : 1/circuit de la pointe du Roselier ou 2/Déviation équestre et VTT. Nous avons choisi la seconde car elle offre, ensuite, un parcours tout au long du littoral vraiment plaisant. Vous aurez notamment une remarquable vue sur Saint-Laurent-de-la-Mer et l’ensemble de la baie de Saint-Brieuc.
5. Vous poursuivez jusque Port Aurelle via La Ville Hervy et, tout à côté, le centre Hélio-marin. Vous retrouvez avec plaisir la mer.
6. Vous longez la magnifique côte jusque la pointe des Roseliers. Et là, vous aurez sûrement la chance de voir les gars de Ouest-parapente (voir page 8) qui défient avec une aisance déconcertante les lois de l’apesanteur.La pointe du Roselier est de plus un lieu historique intéressant : tour à tour , il a été caserne de gardes (XVIIè), four à boulets à la révolution et blockhaus en 39/45. Le relais télégraphique (Chappe) reliant Brest à Paris passait par la pointe à partir de la fin du XVIIIè siècle. Un sémaphore tout d’abord militaire et civil (à partir de 1819) a aussi trouvé sa place sur cette pointe.

RVB-1RVB-4RVB-2