Eglises et chapelles Témoins de l’Âge d’or breton

0
8
La chapelle St-Nicolas de Plufur, archétype du style Beaumanoir.

Que n’aurait-on fait alors pour acheter son paradis ? Relativement épargnés par la guerre et enrichis par leurs exportations de lin (alors que les Anglais tiraient sur les bateaux français), le niveau de vie moyen des Bretons augmente du XVe au XVIIe siècles. Cela se ressent dans les dons faits au clergé et dans l’élégance accrue des églises et chapelles.

Le style Beaumanoir

Les Beaumanoir, famille de bâtisseurs de Plougonven, ont marqué l’architecture religieuse trégorroise. Leurs édifices se distinguent par des proportions harmonieuses et une élégance bien supérieure aux moyens habituels des petites paroisses d’alors. En fait, ils ont inventé un type de clocher-mur résistant qui favorisait une silhouette élancée, sans être trop coûteuse. Un clocher enrichi d’une tourelle d’escalier ronde et un chevet à pans et noues multiples qui donnent une classe folle aux églises de bourgs moyens (Ploumilliau, Guerlesquin…), modestes (Trédrez, Trémel, Ploulec’h, St-Michel, Lohuec…) voire aux chapelles perdues dans la campagne (St-Nicolas à Plufur ou St-Gildas à Carnoët).
Il est étonnant de découvrir dans des lieux reculés de telles pépites. Ce style envié, propre au Trégor, sera copié jusqu’au XIXe.

Les autres styles

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La plupart des églises et chapelles ayant subi des transformations au fil des siècles mélangent les styles : du gothique flamboyant (XIVe-XVIe) au Beaumanoir ou Renaissance, voire au baroque fin XVIIe en intérieur. Avec parfois des résultats étonnants vu la taille des bourgs. Ainsi l’église de Bulat, surdimensionnée, mêle parties ogivales, Renaissance et baroques. Elle fut bâtie, dit-on, en action de grâce pour un bébé inespéré. Plourac’h, petit bourg oublié des grands axes, possède lui la « cathédrale de l’Argoat », de style gothique et Renaissance aux stature et statuaire impressionnantes. L’influence de l’Italie n’a fait qu’effleurer les bâtisseurs. Leur style est resté particulier, sans doute en raison du matériau utilisé, le granit, dur et ingrat, mais auquel ils ont su souvent donner des finesses de dentelle.

5